14 février 2017

Profession: Photographer – What’s In My Bag

Je travaille essentiellement en tant que photographe de mariés, même si c’est ma passion pour la moto ancienne qui m’a fait devenir photographe. Ayant toujours gravité dans les métiers de l’audiovisuel, c’est en 2012 que j’ai décidé de devenir photographe professionnel, la photo étant devenue mon art de vivre. En quelques années, l’équipement a pas mal évolué et le plaisir, lui, s’est décuplé. La photographie n’étant rien sans un bon sujet, c’est avant tout ce que je cadre qui m’importe vraiment. Ce sont toutes ces rencontres aussi uniques qu’inattendues qui confirment ma vocation à être photographe et me font profondément aimer mon métier.

Pas de plus beau privilège, à mon sens, qu’être le témoin de ces moments privilégiés et insolites, puis de partager toutes ces émotions à travers mon art. Pour obtenir des images fortes, j’aime associer l’efficacité du numérique au caractère de la pellicule argentique. Ces armes sont au service de mon sujet. Pour résumer simplement mon ambition, je pense qu’une photo qui ne raconte rien ne vaut rien… Seul le sujet est essentiel.

Mais puisque la question revient très fréquemment, voici le matériel avec lequel je travaille habituellement, et les raisons de mes choix:

Mes Boitiers:

J’ai fait le choix de travailler avec des appareils reflex pleins formats (24×36). Ce choix fut dicté par mon besoin d’avoir des boitiers solides, ergonomiques et polyvalents.

  • Nikon D750: J’en ai deux en permanence. Ils me permettent d’être réactif tout en utilisant exclusivement des focales fixes. Il est léger, rapide et performant. C’est un vrai appareil photo de reportage. Pluie, froid, chocs, il est prêt à tout encaisser sans faiblir.
  • Fujifilm X100s : Sacrée petite bête ! Avec ses énormes RAW de 33Mo, il en a dans le ventre. Malgré ses petits défauts agaçants/attachants, il est parfait dès qu’il faut se faire discret et léger. Je l’emporte partout avec moi.
  • Mamiya M645 1000s : Lui, je l’aime autant que je le déteste ! Couplé à son 80mm f/2.8 et son 105mm f/4, cet appareil moyen-format est fragile et capricieux. Mais quand on prend le temps de faire sa connaissance, il sait vous faire rêver. Pourtant âgé de près de 40ans, ce dinosaure est toujours efficace. Je m’en sers en mariage ou pour des photos de couple différentes. Une pellicule permet 16 poses. Il faut réfléchir avant de déclencher !
  • Nikon F100 : C’est avec lui que je fais le plus de photos argentiques. Rapide, robuste, performant, il est parfait.
  • Kodak Portra: J’utilise exclusivement ces pellicules. Je suis dingue de leur finesse et leur couleurs. Je confie mes développements et scan à l’excellente société Carmencita Film Lab, en Espagne.

Mes Objectifs:

Pour obtenir les images que j’aime, j’ai fait le choix de ne travailler qu’avec des focales fixes. Elles sont plus lumineuses et qualitatives que les zooms. Elles permettent souvent d’obtenir de meilleurs cadrages car elles obligent à se déplacer constamment.

  • Sigma 50mm f/1.4 DG HSM: Je l’adore. Il me suit partout et tout le temps. Le mien a beaucoup baroudé. Il a goûté à la pluie, à la neige, au froid et aux chocs, mais fonctionne toujours à merveille.
  • Nikkor 24mm f/1.4 G: Excellent également. C’est ma focale la plus courte. Je l’utilise peu, mais il reste parfait pour donner du rythme à une scène.
  • Nikkor 35mm f/1.4 G: Une merveille ! S’il ne devait en rester qu’un, ce serait lui mon Highlander !
  • Nikkor 85mm f/1.8 G: Ma focale la plus longue. Je l’utilise pour de beaux portraits bien détaillés ou des instants « volés ».
  • Helios 58mm f/2 : J’aime bien utiliser cet objectif de temps en temps, pour son bokeh circulaire très particulier. En dehors de cet effet amusant, ce vieil objectif russe est assez mauvais !

Mes Accessoires:

 

  • Cellule Sekonic: Outil indispensable pour travailler avec des appareils photo argentiques.
  • Harnais OP/Tech : Parfait pour son prix. Ce harnais me permet de transporter 2 voire 3 boitiers facilement et longtemps.
  • Leatherman Waves : Mon ami depuis près de 15 ans. Il m’a sorti de quelques galères et m’est très utile au quotidien, sur le terrain.
  • Torche Shadowhawk: Parce qu’un mariage dure longtemps et que c’est toujours la nuit qu’on fait tomber un petit accessoire par terre.
  • Sac Lowepro ProTactic 450 AW: Les sacs Lowepro sont à l’image de mon matériel: Bien conçus et très résistants.
  • Cartes SD Lexar 16Go: J’ai assez peu confiance dans les cartes SD en général. Du coup, mes appareils sont réglés pour dupliquer chaque photo sur deux cartes mémoires simultanément. De plus, j’utilise des cartes de faible capacité uniquement afin de minimiser les risques.

 

 

Si vous souhaitez me poser des questions sur mon matériel et mes choix, n’hésitez pas à m’écrire !

Article publié sur le blog Phototrend

Phototrend_Charles_seguy

Charles SEGUY Photographe Mariage Bretagne Morbihan Paris Annecy Wedding Elopement photographer Fine Art Editorial

Parisian Inspired // Un Beau Jour // La fiancée du panda // La mariée aux pieds nus // Fly Away Bride // La mariée sous les étoiles // Rock’n’Roll Bride // Queen For a Day // Zankyou // Looks Like Film // Donne-moi ta main // Le Blog de Madame C

Pas de commentaire